Localités

flux du site http://accompagnateur-queyras.blogspot.com/
Découverte nature en Queyras

Nature et randonnées aux chambres d'hôtes la Barma en Queyras, BnB Gîte Panda des Alpes

url du flux :
  • Ajouter à Netvibes
  • Add to My Yahoo!
  • Add to myAOL

nature, découverte et environnement

À travers la réadaptation de ses méthodes, le Musée la Barma WWF panda du patrimoine immatériel du Queyras, à Ristolas, relance le concept Transitas. Ces fascicules auto-édités résultaient de participations en commissions pédagogiques des territoires complétées de connaissances culturelles. Si le Transitas N°1 présentait en 2014 un projet pédagogique complet sur les oiseaux des jardins, le N° 0de 2010 proposait déjà une méthode de Lecture de Paysage. Celle-ci fut même testée avec les étudiants en Art du collectif « Grandeur Nature ». Le seul but de cette méthode est de « donner des Idées », des pistes de travail, suite à une observation. Conçue à l'origine pour les Artistes et les Auteurs, elle peut intéresser d'autres professions? Libre à chacun d'approfondir ensuite, par plus de recherches et de ressources? Distinguer au préalable la différence fondamentale entre deux Lectures de Paysages :

- « Méthode Lecorbusier » : Elle est le fruit d'un apprentissage tactique type « Arts et Métiers » dont le drame est effectivement de « fonctionner universellement »? Pour simplifier, il suffit de poser une grille du Nombre d'Or ? avec courbe intégrée ? sur tout ce qui est vu pour en connaître les principales « lignes de force ». Cette universalité du Beau fait ainsi « fonctionner » tout paysage, architecture, photo, ?uvre de land-art, à l'insu même d'un regardeur potentiel? Mieux, elle pourra flatter l'ego de celui qui ? initié ? en reconnaîtra les codes. Il est important de savoir qu'aujourd'hui, rien de « pro » n'est fait ? d'un intérieur design à l'huile d'un cours du soir ? en dehors de cette grille. Ce fait ? et ses symboles associés ? constitue même la base de la valeur marchande de notre époque. En terme d'aménagement du territoire, dans les Alpes, on peut vérifier cette technique ? ou pas ? en « station tourisme», notamment à Savines-le-Lac.

- « Méthode pour Soi » : Cette pratique ? préconisée par Transitas ? amène plus à se questionner sur les divers aspects de ce qui est vu. À la question « comment ? » succède inévitablement un « pourquoi ? ». Cette méthode peut faire émerger des choses latentes surtout si l'on considère que tout environnement est aussi social? De même, si le regardeur n'est pas conscient de son propre impact quant à un milieu, il peut basculer dans une Interprétation qui s'éloigne de la réalité des seules choses observées? Avec rigueur et prudence, il suffit d'adapter des concepts de Durkheim à la pédagogie Freinet (ou Black Mountain College pour les hipsters de la côte?), dont l'inévitable croquis in situ. Décrire simplement les différents ensembles d'un paysage « vraiment vu », sans projeter de questions préconçues, libère déjà des intuitions intéressantes. Par rapport à la matrice dominante du moment, rechercher ensuite les Traces de ce qui était là « avant », le durable, et ce qui vient d'arriver, voire transgresse par incident... S'informer davantage sur les susceptibilités locales à ne pas froisser que sur les enjeux potentiels d'un territoire... S'immerger durablement dans le tissu environnemental et social.

On l'aura compris, la bonne démarche est celle qui sait se nourrir des deux lectures. Faire la part des choses mais savoir que l
'imaginationlibre est paradoxalement bénéfique à  l'étude rigoureuse. Elle possède une véritable valeur, signe d'une société plus équilibrée donc plus riche. On encouragera alors les étudiants et les cherchants dans leurs mises en scène d'un territoire. À partir de leurs représentations initiales, apporter juste ce qu'il faut d'éléments pertinents pour éviter tout écart fâcheux? Observer si la rigueur n'enferme pas les Traces légitimes dans les concepts creux du moment, historiques et environnementaux. Comprendre que le lien initial qui unissait les sociétés « archaïques » à un paysage se faisait par une réelle connaissance dela Nature partagée. Trouver des solutions pour l'actualiser.

Fiera franca Oulx - Briançon

Le grand Briançon ? Queyras est riche de ses foires d'automne. Entre France et Italie, ces festivités ? ces vastes marchés bio et paysans ? permettent de rencontrer les habitants des Hautes-Alpes et des antiques Escartons. Hors saison, les chambres d'hôtes de la Barma ? à Ristolas en Queyras ? deviennent alors une étape privilégiée vers ces espaces de plaisir et découverte.

- Foire bio génépi à Crots / Embrun vers le 10 septembre

- Foire de la Saint-Mathieu à Chateau-Queyras vers le 20 septembre

- Foire aux agneaux à Ceillac vers le 25 septembre

- Fiera Franca del Grand Escarton ? Oulx ? début octobre

- Fiera dei 10 Bellino Val Varaita, 10 octobre

- Grande foire de la Saint-Luc à Guillestre, 3e lundi d'octobre

- Fiera de la Sambucana. Vinadio, Valle Stura, dimanche le plus proche de la Toussaint.

Menthe sauvage


L'été 2019 fut ? pour les Chambres d'Hôtes la Barma ? sous le sceau des Plantes sauvages comestibles des Alpes du Queyras. Grâce aux « Expériences » vendues par les charmantes hôtesses du tourisme, une sortie nature hebdomadaire s'ouvrait en plus aux non-résidents du Gîte de France WWF Panda la Barma. Les échanges furent riches et courtois, les dames passionnées. Et pour cause, en plus de la distinction des Plantes sauvages comestibles, l'Expérience régalait l'éveil des sens sous le ciel bleu du Parc naturel régional du Queyras. La Plante vedette de cette demie-journée de randonnée nature et découverte fut sans conteste l'étrange « petit Népéta », Nepeta nepetella de la famille des Labiées plus connue sous le nom de « Sauges »?
D'une façon générale, les Népétas ? dont la fameuse « Herbe aux Chats » ? sont repérables à leur port et odeur de menthe. D'après le guide des Plantes comestibles Delachaux et Niestlé, toutes ces plantes aromatiques connaissent un usage culinaire semblable : condiment dont le goût de menthe « à reflets sauvages » rehausse plats et salades ; le mot Nepeta désignait chez les Romains toute plante à odeur forte.
Le petit Népéta ne déroge pas à cette règle d'autant que son odeur est plus que particulière. C'est encore le guide des Fleurs des Alpes du Parc national des Écrins qui en parle mieux : « Il suffit de se frictionner les mains avec une grappe de ces petites fleurs, des milieux secs et rocailleux, pour y imprégner une odeur persistante de menthol qui ne laisse pas indifférent? S'il est difficile de retenir tous les noms des quelques 2000 plantes alpines, pour celle-ci répéter nepeta nepetella, entre quelques inhalations, et le petit Népéta sera né dans le nez comme un pétale planté sur le tas? »
On a envie de demander pourquoi tant de mystère ?
Plutôt que d'épiloguer sur le sujet, l'Expérience de la Barma en Queyras permettait, elle, de « mettre en pratique » en laissant la parole aux Visiteuses mêmes. La « sortie bota » des professionnels assermentés se muait ici en performance artistique plus poétique? Chacune et chacun était invité à trouver « l'autre composante » à l'étrange odeur mentholée? Le mot de la fin revient donc à une jeune maman estivante dont les narines frémissantes trahissaient un cogito intériorisé : «  on dirait un mélange de menthe et de fromage à raclette »?
        

Tour du Mont-Viso
 
Aux chambres d'hôtes la Barma en Queyras ? Gîtes de France WWF Panda ?, voilà longtemps que nous ne vous appâtons plus avec notre storytelling familial d'autant qu'une monographie du nord des Hautes-Alpes n'y suffirait pas. Ce qui nous intéresse, c'est vous. Depuis Ristolas en Queyras, le Tour du Mont Viso est une expérience qui vaut d'être tentée.
Si désormais les topos de ce trekking « accessible » ? entre France et Italie ? abondent, l'aventure reste à bien préparer. Sur les 3 jours de la classique, il faut quand même enchaîner des 1000 m de dénivelé à une moyenne de 2500 m d'altitude et des passages à 2900 m? Plusieurs solutions s'offrent à vous pour bien réaliser cette randonnée :
- Consulter les topos, réserver les refuges, et vous lancer à l'aventure par vous même, surtout si vous êtes un randonneur confirmé.
- Faire appel à une agence de professionnels spécialisés qui saura vous intégrer à son groupe de randonneurs.
Stéphane, l'accompagnateur en montagne de la Barma, vous propose une troisième option plus personnalisée. Vous pouvez réaliser d'abord ? avec lui ? une randonnée à la journée vers le Col de la Traversette et son mythique tunnel ou « Pertuis du Mont-Viso ». Cette randonnée vous permet de découvrir le terrain, d'évaluer avec l'accompagnateur en montagne votre matériel et la gestion de votre effort. Vous pourrez alors décider ensemble la solution qui sera la mieux adaptée pour un tour du Mont-Viso :
- Tenter l'aventure par vous-même, en solo, en couple, en famille, entre amis...

- Rejoindre un groupe d'agence.
- Engager l'accompagnateur en montagne de la Barma pour vous seuls.
Et, qui sait, au-delà de la contemplation de votre voyage en terre inconnue, quand vous franchirez le frais corridor du tunnel, vous pourrez peut-être commencer à déceler ici la présence d'une culture montagnarde. Il se peut d'ailleurs qu'elle réveille chez vous des impressions à priori perdues. N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations.
 



Septembre bel et bleu, azur du ciel, jusqu?à Toussaint voire plus si affinité solaire? L?été indien du Queyras est propice à la randonnée vers les sommets faciles. Du haut de ces promontoires où les coqs picorent les étoiles, la vue reste époustouflante? 
En logeant aux chambres d?hôtes La Barma, à Ristolas en Queyras, vous bénéficiez des conseils de l?accompagnateur en montagne Stéphane Simiand. Vous pouvez même engager le mountain leader à un tarif attractif... Plus d?infos sur www.alpinoc.com 

Copyright © 2008 Tous droits réservés. Version 1.1