Cuisine

flux du site http://alireetamanger.canalblog.com/
A lire et à manger?

Un blog parmi tant d'autre: cuisine et littérature jeunesse...

url du flux :
  • Ajouter à Netvibes
  • Add to My Yahoo!
  • Add to myAOL

En vivant à Pékin, en plus de découvrir la richesse de la cuisine chinoise j'ai aussi découvert la finesse d ela cuisine asiatique en général. Je suis ainsi devenue fan des restos indiens (et pour être exacte d'un resto en particulier  "Le Mughal's" du Nali patio et j'y reviendrais un de ces jours pour en faire la promo parc equ'il vaut le coup) et thaï. En France en fait je n'avais jamais mangé dans un resto Thaï et les rares indiens que j'avais fait ne m'avais franchement pas convaincu (genre le soit disant fameux "Noori's" à Nice qui est beurk de beurk avec un service pourri).

Alors bref du coup dans la série cours de cuisine j'ai opté une fois pour la cuisine Thaï.

Un cours donné par ma Chef préférée: Ling Pei.

Et j'en profite donc pour continuer tout doucement ce blog "en stand by" et surtout j'y met mes précieuses recettes histoire d ene pas les perdre...(et de pouvoir les tester cette semaine peut-être dans la maison familiale).

Et pour commencer, the classic des classic d'un resto Thaï: la salade de papaye verte. En gros on pourrait juger la qualité d'un resto Thaï à cette salade. Elle doit être très parfumée et pimentée.

La recette de LingPpei est parfaite, il suffit de l'assaisonner en fonction de ses propres goût, en jouant sur le piment et le sucre.

Ingrédients (pour 4 personnes):

* 1 papaye verte

* 15 tomates cerises

* 4 haricots vert "long" (des haricots verts super long qui s'enroulent, j'en ai vu qu'en Asie, ils peuvent se manger crus eux)

* 100 g de cacahouètes grillées non salées et réduites en poudre grossièrement.

* 4 cas de crevettes séchées (ça encore on en trouve qu'en Asie alors direction l'épicier asiatique du coin!) 

Pour l'assaisonnement:

* 10 cuillères à café de citron vert

* 8 cac de Nuoc Mam

* 8 cac de sucre de palme

* 5 petits piments rouges coupés finement

* 5 gousses d'ail finement hachées

Peler et raper la papaye (ça c'est la partie la plus compliquée de la recette! Ling pei avait une rape adaptée "spéciale papaye", sans celle ci je vous assure que c'est galère!!!).

avril Jf et fan et math 010

Couper les tomates en deux et les haricots en morceaux de 4 cm de longueur.

Mettre à tremper une vingtaines de minutes les crevettes séchées puis les couper en tout petits morceaux.

avril Jf et fan et math 011avril Jf et fan et math 013

 

Mettre ensuite dans un énorme mortier Thaï:

avril Jf et fan et math 014

(ou à défaut dans un petit mortier mais c'est plus galère du coup) les piments (en fonction de vos penchants pour le piment vous pouvez varier la dose), l'ail, les crevettes et mélanger le tout. Y ajouter ensuite le jus de citron, le sucre et le nuoc mam. melanger bien comme il faut pour que toutes les saveurs se mèlent en une sorte de purée. ajouter ensuite les haricots et là encore les écraser vaguement dans le mortier, puis la papaye et là encore on écrase...

Et pour finir on ajoute les tomates, on écrase encore et on mélange le tout!

Et avant de déguster on parsème de cacahouètes...

 

C'est frais, c'est bon, et en fait je suis devenue fan de cette salade grace à ce cours de cuisine...

La prochaine fois je partagerais la recette du Curry vert de poulet aux aubergines...ça aussi c'était délicieux!

Allez aujourd'hui avec beaucoup beaucoup de décalage je vous propose les recettes du cours de cuisine at the Hutong "The asian tapas" (euh cours que j'ai suivi en décembre? je crois...Ou janvier).


 

DSC_9069

Alors donc le cours de cuisine en question est proposé par Ling Pei, une jeune malaysienne super sympa et super pro. Il a lieu au Hutong, comme le cours sur les jiaozis que j'avais publié il y a quelques mois. De tous les cours de cuisine auxquels j'ai participé elle est le Chef que j'ai préféré. J'ai d'ailleurs participé à un autre de ses cours "Cuisine Thaï" le mois dernier et là aussi c'était trop bon et je tacherais de publier les recettes asap.

Donc au programme des tapas version Asie nous avions:

* Vietnamese Spring Roll ou Rouleau de printemps

 Asian_tapas_067

* Crispy Sweet Corn Pancake ou Crèpes croustillantes de Maïs

 Asian_tapas_100

* Aromatic Thaï Mini Chicken Skewer with Onion ou Petits burgers de poulet Thaï

Asian_tapas_poulet

Les recettes:

 La recette des rouleaux de printemps:

Ingrédients:

Asian_tapas_021

Asian_tapas_019Pour 4 personnes

 

250g de crevettes roses cuites

400g de porc (épaule?)

25 Feuilles de riz

1 bol d'eau potable (on précise parce qu'en Chine l'eau est non potable donc on n'utilise surtout pas pour cusiiner l'eau prise direct du robinet!!!)

1 laitue lavée, essorée et effeuillée

30g de basilic Thaï

30g de feuilles de menthe

20g de coriandre

20g d'oignon vert (oignon nouveau/de printemps/cébettes)

3 petits piments rouges frais (coupé en julienne et vidés de leurs graines)

 

Sauce:

½ Cuillère à soupe de Vinaigre de riz

2 cuillères à soupe de jus de citron vert

4 cas de fish sauce

2cas de sucre

1 petit piment rouge frais

4 gousses d'ail

100ml d'eau

Faire bouillir de l'eau dans un wok et quand il commence à bouillir mettre le porc et laisser cuire une bonne dizaine de minutes.

Asian_tapas_011

 Puis s'occuper des crevettes: les décortiquer et les couper en deux...(les dé-veiner si besoin)

 Asian_tapas_058

Maintenant commencent les choses sérieuses: le roulage

Faire tremper délicatement une feuille de riz dans le saladier d'eau jusqu'à se qu'elle ramollisse.

La sortir et l'égoutter légèrement puis la poser sur le plan de travail parfaitement sec. Placer dessus une feuille de salade, du basilic, de la menthe, de la coriandre, des oignons de printemps, des miettes de piments, des morceaux de porc et une ou deux crevettes.

 Asian_tapas_040Asian_tapas_041Asian_tapas_045

 

Puis, se démerder tant bien que mal pour rouler le tout sans exploser la feuille et ça ben ma foi c'est pas évident. Pei propose deux méthodes, l'une ou on ferme les rouleaux et l'autre ou on laisse dépasser la garniture de s2 cotés. Il paraît que la deuxième version est bien plus simple...

 

 


Asian_tapas_050Asian_tapas_052Asian_tapas_054

  

La recette des Pancakes Thaï de Maïs

Il s'agit de petites crêpes-beignets de maïs (un genre de pancakes) à déguster avec la sauce Thaï orange, aigre douce (sweet chili thaï sauce) que j'adore trop (on en trouve très facilement en France! C'est top pour accompagner des Accras de morue)

Ingrédients (pour 4 personnes)

3 épis de maïs frais cuit à la vapeur (ou bien deux boîtes de conserve de maïs ou de purée de maïs)

1 oignon de printemps grand

2 gousses d'ail

1 blanc d'oeuf

1 cuillère à soupe de curry

1 cas de sauce soja légère

3 cas de farine

1 cas de farine de riz

1/2 de levure

une pincée de sel

Récupérer les grains de maïs avec un grand couteau (ou vider les boites de conserves!)

Mélanger tous les ingrédients en incorporant les farines et laisser reposer ce mélange une heure au frigo.

Asian_tapas_010

Faire frire des petites cuiillères de pâte dans de l'huile pour en faire de petites crèpes.

Asian_tapas_077

Accompagner les pancakes de sauce Thaï sweet chili et déguster chaud!!!

Un régal!!!!

Asian_tapas_104

Alors, pour le jour de l'an chinois passé avec mes collègues préférés j'ai refait cette recette un peu à ma façon (pas de farine de riz, boites de conserves etc...) et c'était nickel. En image:

r_veillon_chinois_001r_veillon_chinois_003r_veillon_chinois_024

Super rapide à préparer et super bon. En plus on peut plus ou moins laisser cours à son imagination et ajouter les épices, les condiments ou les herbes qu'on a envie...

A faire et à refaire pour les apéros dinatoires en n'oubliant surtout pas d'accompagner avec la sauce orange qui est délicieuse, je vous l'assure! 

La recette des  Minis burgers Poulets "Thaï Style"

Asian_tapas_070

Ingrédients pour 4 personnes

3 Cuisses de poulets désossées et découpées en cube de 2 cm

1/2 oignons rouges

10 Shaobing (pancake chinois) ou des minis pitas

Marinade:

1/4 d'oignon rouge

6 lamelles de gingembre

4 gousses d'ail

4 gros piments rouge (frais et épépinés)

2 tiges de citronnelle (que la partie blanche)

1 1/2 cac de poudre "Tuméric"

3 cac de sauce de poisson

1 1/2 cac de sucre

une pincée de poivre

Faire revenir dans de l'huile l'oignon rouge émincé jusqu'à ce qu'il soit fondant et caramélisé.

Pour la marinade émincer très finement l'oignon rouge, le gingembre, l'ail et la citronelle. Puis mélanger le tout avec la poudre "Turméric", la sauce de poisson, le sucre et le poivre.

Mélanger cette marinade avec le poulet et laisser reposer 15 min.
Faire ensuite frire le poulet dans de l'huile chaude et à feu vif, jusqu'à ce que le poulet soit cuit.

Pour servir: Mettre un peu d'oignon confit au dessus d'un bout de poulet et faire tenir l'ensemble avec un cure-dent ou bien farcir des shaobing (ou des pitas) de poulet et d'oignon.

Asian_tapas_018Des shaobing, sorte de buns pour mini burgers version chinoise. On en trouve un peu partout...

Asian_tapas_081

Miam miam...

Asian_tapas_107

 

 

 

Le dernier roman reçu dans le cadre de masse critique: Les écorchés de Véronique Chalmet

Les écorchés par Chalmet

La Chine et le trafic d'organes, deux journalistes un peu trop curieux, un artiste contemporain serial-killer et des cadavres en guise d'oeuvre d'art. 

Voici les éléments qui composent l'intrigue que nous offre ici Véronique Chalmet. Un enquête entre Pékin et la forêt amazonienne en passant par New-York, on découvre à travers le récit des différents protagonistes les liens étonnamment ténus entre le trafic d'organes et l'art contemporain. 

Une manière d?interroger les excès de notre société contemporaine et les limites entre art, morale, célébrité et argent. 


Un  roman qui se lit facilement avec une intrigue bien ficelée grâce à des personnages crédibles et savoureux. En particulier notre artiste sanguinaire au nom évocateur de Joseph Farkas auquel il nous est même permis de nous identifier de par la narration alternée de ce récit à plusieurs voix. 

Cette semaine a été bien remplie en "asian activities", j'ai eu droit à pas moins de 2 cours de cuisine en 2 jours d'affilées (une erreur de ma part, une copine m'avait proposé de faire ça lundi et j'avais zappé que j'avais réservé il y a quelques semaines un autre cours dans un autre hutong le lendemain soir... Pas trop maline la fille!). Et, parallèlement j'ai commencé un nouveau cours de chinois, avec une méthode "soit disant" efficace pour enregistrer les 300 caractères chinois essentiels (mais moi j'vous dis c'est pas gagné! C'est à peine si j'arrive à comprendre le cours et pourtant c'est du one-to-one).

Et ce soir au programme: Karaoké ave cmes collègues préférés!

Bref grosse et riche semaine!

Bon en tout cas ce qui est cool c'est que maintenant j'ai plein de supers recettes asiatiques en réserve à partager petit à petit. Elle est pas belle la vie?

Je commence donc par the recette chinoise par excellence, c'est le premier nom de plat que j'ai appris lorsque que je prenais les cours de survival chinese, c'est vous dire si c'est un plat commun.

Cette recette est originaire du Sichuan, région connue pour sa cuisine très relevé et en effet le poulet à la mode du Gong bao est en fait une recette de poulet sauté aux cacahouettes et au piments. Dans certains restos en Chine, autant vous dire que ce plat n'est pas forcément facile à manger si on a un palais un peu trop sensible. Pour ma part, j'en ai mangé en fait rarement mais ceux que j'ai goûté étaient tout à fait "praticables", et pourtant en vivant ici j'ai réalisé que moi qui pensait aimé manger épicé et bien je suis une toute petite joueuse en Chine. il m'est arrivé plusieurs fois de ne pas finir un plat parce que trop épicé...

Alors, au moins, quand on se le prépare soit même on dose comme on veut et donc on est surs de bien s'en sortir ...

Sans plus attendre; la recette:

Gong Bao Jiding

La recette de Chunyi Zhou de The Hutong Kitchen

Ingrédients

La base:

* 300g de blanc de poulet coupé en cubes de 1,5 cm (attention chinese method de découpe: on fait des petites entailles de partout dans l'escalope pour qu'ensuite les saveurs pénètrent plus facilement dans la viande)

* Des cacahouètes (2 grosses cuillères à soupe) que l'on a fait frire une heure avant dans de l'huile pour les rendre croquantes.

Le spicy:

* 2 gousses d'ail hachées

* Une grosse cuillère à soupe de gingembre haché (l'équivalent de l'ail)

* des oignons d eprintemps ou oignons verts (la version big qu'on trouve en Chine) qu'on coupe en lamelles de 1, 5 cm en mettant de coté le vert de l'oignon qu'on utilisera pas ici.

* Des piments séchés hachés grossièrement(là on en à mis deux petits donc très piquants et deux gros donc assez doux et c'était super nickel!) Attention il faut bien pensé à les vider de leur graines parce que c'est ça qui enflamme les papilles!

* 1 cas de sichuan pepper

cours_de_cuisine_at_the_hutong_cuisine_march__043

The spicy base

Marinade:

* 1 quart de cas de sel

* 2 cas de vin jaune chinois

* 2 cas de sauce soja claire

* 2 cas d'eau

* 3 cas de cornstarch (=Maïzena ou fécule de pommes de terre)

Assaisonnements à ajouter pendant la cuisson:

* 2 cas de sauce soja claire

* 1/4 de cas de sauce soja épaisse (dark soy sauce = c'est pour la coloration)

* 3 cas de sucre

* 2 cas de vinaigre chinois

Et, à ajouter en fin de cuisson pour lier la sauce:

* 1 cas de cornstarch

* 3 cas d'eau

Préparation

Après avoir fait frire nos cacahouètes, on coupe le poulet en ayant fait des minies coupures sur l'une des faces des escalopes.

cours_de_cuisine_at_the_hutong_cuisine_march__048cours_de_cuisine_at_the_hutong_cuisine_march__049

Entaillons gaiement le poulet, au hachoir (accessoire obligatoire dans une cuisine en Chine)!

On coupe le poulet en petits morceaux et on le met à mariner un bon quart d'heure avec les ingrédients sus-cités.

Ensuite on chauffe son wok à feu très vif, quand il commence à fumer on met l'huile et on la laisse chauffer quelques minutes. Là on éteint le feu et on met le poivre de sichuan et quand il commence à prendre une coloration marron on le retire du wok.

On rallume le feu et on met le piment, le gingembre, les oignons verts et on fait frire jusqu'à ce que cela embaume.

Ajouter maintenant le poulet et attendre que celui-ci soit bien doré et que les morceaux se séparent tout seuls.

cours_de_cuisine_at_the_hutong_cuisine_march__054

Ajouter alors un peu d'eau si ça comence à cramer et ajouter les assaisonnements puis le liant.

cours_de_cuisine_at_the_hutong_cuisine_march__052

Les assaisonnements, rangé dans l'ordre du des quantités à mettre du + au - (sucre, sauce soja claire, vinaigre, sauce soja foncée)

Laisser encore frire une petite minutes, baiser le feu et ajouter les cacahouètes.

cours_de_cuisine_at_the_hutong_cuisine_march__055

That's it, reste plus qu'à déguster...

Et franchement c'était vraiment bien bon! Et comme on peut le voir c'est vraiment ultra simple comme recette... Faudra que je teste ça bientôt sur des cobayes volontaires...

Et maintenant direction le karaoké, sport national en Chine!

J'ai reçu gratuitement un roman jeunesse grace au site Babelio qui organise régulièrement une opération intitulée "masse critique". Il suffit de s'inscrire à temps sur leur site en cochant les livres qu'on souhaiterait recevoir et avec un peu de chance on est tiré au sort.

Je remercie donc Babelio de m'avoir permis d'en profiter et d'avoir ainsi pu découvrir un nouveau roman jeunesse.

mal_morts_ligny

Mal-Morts / Ligny, Jean-Marc - L'Atalante Jeunesse: Paris, 2010.

Il s'agit du roman de Jean-Marc Ligny: Mal-Morts.

Dans ce roman on part à la rencontre d'Elodie, une ado qui a la malchance de pouvoir communiquer avec les fantômes. Et ces derniers en profitent pour la vider de son énergie. En plus de combattre ses vilaines créatures venues de l'au delà Elodie doit aussi combattre ses parents qui la croient folle et décident bientôt de l'interner...

Bref voici donc "un roman jeunesse classique" avec tous les éléments pour plaire: une héroïne torturée qui a un pouvoir que les autres n'ont pas, en rupture avec la société et ses proches... L'adolescente par excellence en prise avec des questions existentielles. Le fantastique, l'aventure et bien sur l'amour seront au rendez-vous ce qui plaira sans nul doute à nos ados.

Cependant en dehors d'un public jeunesse le roman n'est pas forcément convaincant, l'intrigue s?essouffle vite alors que le début était véritablement prometteur avec le combat quotidien de notre héroïne contre ses démons! Les personnages sont assez caricaturaux et le "happy end" est décevant.

Un livre un peu trop "naïf" peut-être pour plaire aux adultes mais après tout ce n'est pas la cible première du roman et l'identification fonctionnera surement bien avec les plus jeunes.

Copyright © 2008 Tous droits réservés. Version 1.1